S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Davantage de vaches laitières à l’abattoir

réservé aux abonnés

 -
En août 2020, les abattages de vaches laitières étaient supérieurs de 6 % à leur niveau de 2019. © Éric Roussel/GFA

Les abattages de bovins ont augmenté en août 2020 par rapport à leur niveau de 2019. Ceux de vaches laitières et de gros bovins mâles ont nettement rebondi : de 6 % et presque 10 %, selon les estimations du ministère de l’Agriculture.

« En août 2020, les abattages totaux de bovins sont en hausse de 1,5 % en têtes et de 4,4 % en poids, par rapport à août 2019, rapporte Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture dans une notre d’Infos rapides diffusée le 25 septembre 2020. Les abattages de vaches laitières dépassent de 6 % le niveau de 2019. À l’inverse, ceux de vaches allaitantes reculent de 3,4 ...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
49%

Vous avez parcouru 49% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« En août 2020, les abattages totaux de bovins sont en hausse de 1,5 % en têtes et de 4,4 % en poids, par rapport à août 2019, rapporte Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture dans une notre d’Infos rapides diffusée le 25 septembre 2020. Les abattages de vaches laitières dépassent de 6 % le niveau de 2019. À l’inverse, ceux de vaches allaitantes reculent de 3,4 % sur un an. »

La décapitalisation se poursuit

Le ministère souligne que la décapitalisation du cheptel reproducteur se poursuit. « Entre le 1er septembre 2019 et le 1er septembre 2020, celui de vaches laitières a perdu près de 87 000 têtes et celui de vaches allaitantes 62 500 têtes. »

Quant aux abattages de bovins mâles de 8 à 24 mois, ils dépassent de 12 % leur niveau de 2019. « Les animaux maintenus dans les exploitations pendant le confinement sont abattus à des poids moyens supérieurs à ceux de 2019. » Les abattages de veaux de boucherie ont en revanche été limités. Ils s’affichent en retrait de 5,4 % sur un an.

Éric Roussel
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER