S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Faute de lait les cotations atteignent leur sommet

réservé aux abonnés

 -
Semaine 36 le lait départ quai usine dans l’ouest s’est négocié à 370 € . Source : Observatoire de l’Eleveur laitier (www.prosdulait.fr)

Avec un creux de collecte marqué, il y a très peu de lait en France en ce moment. Et la période de rentrée scolaire dope les demandes pour assurer les fabrications nécessaires.

Semaine 36, la cotation du lait spot départ quai usine remonte encore de +30 à + 40 €/1 000 1 selon les régions. À 390 €/1 000 1, nous atteignons le record de l’année (www.prosdulait.fr) Nous sommes également au-dessus du niveau de 2019 et 2018. Plusieurs effets se conjuguent sur cette courte période. Au creux de la collecte, Il y a, comme chaque année, très peu de lait en France...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
36%

Vous avez parcouru 36% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Semaine 36, la cotation du lait spot départ quai usine remonte encore de +30 à + 40 €/1 000 1 selon les régions. À 390 €/1 000 1, nous atteignons le record de l’année (www.prosdulait.fr) Nous sommes également au-dessus du niveau de 2019 et 2018. Plusieurs effets se conjuguent sur cette courte période. Au creux de la collecte, Il y a, comme chaque année, très peu de lait en France. Et les fortes chaleurs de début août ont davantage ralenti la production quasiment partout. Le dernier sondage hebdomadaire de FranceAgriMer en semaine 33 (10 au 16 août) montre un recul de la collecte de -2,5 % par rapport à l’an dernier. Le retour des températures plus fraîches devrait relancer la production dans les étables françaises.

Une flambée toujours éphémère

L’autre élément qui commande cette hausse importante est la grosse demande liée à la rentrée de début septembre. Il faut réapprovisionner les cantines scolaires, les restaurants d’entreprise et répondre à la demande toujours importante de la grande distribution à cette période. La crème (commodité) est particulièrement demandée en ce moment mais la tension existe aussi sur d’autres produits. Mais ces niveaux de prix sur le lait spot sont toujours éphémères. La collecte va bientôt remonter, quant à la demande, que ce soit sur le marché domestique ou à l’export, personne n’ose de prévisions aujourd’hui.

Plus sur www.prosdulait.fr.

Dominique Grémy
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 1 commentaires
earl-chambon@orange.fr

Et sodiaal qui baisse le prix a 316€ en septembre , pourvu que les producteurs soit assez intelligent pour ne pas se remettre a produire a bloc pour que les prix remonte

En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER