S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

FrieslandCampina sous les 300 €/1 000 l en juin

réservé aux abonnés

 -
jm.vocoret

Pas sûr que les sociétaires de la coopérative néerlandaise produisent moins même si leur prix du lait baisse.

Comme elle le fait avec la ponctualité d’une horloge sans jamais y déroger, la coopérative FrieslandCampina annonce avant que le mois ne démarre le prix auquel ses sociétaires seront payés. Pour juin, le couperet est tombé. Ça fera 325 €/1 000 kg mais pour du lait à 4,42 % de TB, 3,57 de TA et 4,53 % de lactose. Ce qui traduit en lait à 38/32 fait 289,44 €/1 000 kg ou 298...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Comme elle le fait avec la ponctualité d’une horloge sans jamais y déroger, la coopérative FrieslandCampina annonce avant que le mois ne démarre le prix auquel ses sociétaires seront payés. Pour juin, le couperet est tombé. Ça fera 325 €/1 000 kg mais pour du lait à 4,42 % de TB, 3,57 de TA et 4,53 % de lactose. Ce qui traduit en lait à 38/32 fait 289,44 €/1 000 kg ou 298,12 €/1 000 l.

La quatrième baisse en quatre mois

C’est le quatrième mois consécutif depuis février payé sur la base de 334,82 €/1 000 l (328,20 € en janvier) que le prix de la coopérative néerlandaise baisse. Il avait perdu 2,30 € en mars, chuté en avril et mai de 11,5 et 18,30 €. Il reperd 4,50 € en juin.

Ces baisses de prix n’ont pour l’instant pas vraiment incité ses sociétaires a franchement lever le pied. Le dernier chiffre connu de la collecte nationale, celui d’avril, montre une croissance moins forte qu’en mars mais encore supérieure de 1,8 % à celle d’avril 2019. En janvier les Néerlandais avaient démarré l’année le pied au plancher à + 3,3 %. Ils s’étaient calmés en février (+ 1,5 %) mais étaient repartis de plus belle en mars (+ 3 %). Sur les quatre premiers mois de l’année, les Pays-Bas pointent à + 2.4 %.

Un bonus de 13,50 €/1 000 l dans les poches

Pas sûr non plus que le 302,70 € payé en mai et le moins de 300 € de juin les fassent vraiment ralentir. En Europe du Nord, la stratégie est plus qu’ailleurs de produire plus quand le prix baisse pour amortir ses charges de structure. Mais surtout ce printemps, les sociétaires FrieslandCampina ont reçu leur bonus annuel : un complément de prix de 13,50 €/1 000 l au titre de 2019. C’est deux fois plus que celui versé l’an dernier pour 2018.

La prise en compte de ce complément dans leur prix annuel en fait les producteurs les mieux payés des principales laiteries européennes de l’observatoire du LTO ( voir infographie ). Leur prix moyen annuel pointe en avril à 361.30 € / 1000 kg, 2.62 € de plus que les livreurs Savencia de l’OP Cleps, 8.55 € de mieux que les producteurs Lactalis OPLGO, 14.7 € de mieux que les sociétaires Sodiaal de l’Ouest.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER