S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Synutra, une mésaventure sans fin ?

réservé aux abonnés

 -
Vue de la laiterie Synutra à Carhaix dans le Finistère, en Bretagne. © P. Montigny

La bonne santé de l’usine de Carhaix, dont Sodiaal a racheté l’outil de séchage en mars dernier, est à nouveau mise en cause. La Coordination rurale regrette « de ne pas avoir été prise au sérieux » plus tôt.

Une usine qui tournerait au ralenti, une dette envers Sodiaal estimée à près de 13,5 millions d’euros, des négociations tendues… Ce sont les derniers rebondissements de l’affaire Synutra révélés par Ouest-France le 21 janvier 2020.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
17%

Vous avez parcouru 17% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Une usine qui tournerait au ralenti, une dette envers Sodiaal estimée à près de 13,5 millions d’euros, des négociations tendues… Ce sont les derniers rebondissements de l’affaire Synutra révélés par Ouest-France le 21 janvier 2020.

Rapidement mise à mal

Inaugurée en 2016, l’usine de Carhaix n’en est pas à sa première égratignure. Construite en partenariat avec Sodiaal, la viabilité économique de la structure spécialisée dans la production et l’exportation de lait infantile vers la Chine est rapidement mise à mal.

Cette crise aboutit au rachat de l’activité de séchage par la coopérative en mars 2019. Pour Véronique Le Floc’h, secrétaire générale de la Coordination rurale (CR), « persévérer avec Synutra comme client est une éclatante erreur ».

« Synutra et Sodiaal sont deux entités distinctes »

Alors que la Coordination rurale affiche son inquiétude, Émilie Orieux, la directrice de la communication de Sodiaal, se veut rassurante. « Synutra est un client, souligne-t-elle. De fait, les potentielles difficultés rencontrées par l’un ne reflètent pas l’activité de l’autre. » Du point de vue de la laiterie, « la prise en main technique de l’usine est une réussite » et « son plan de charge est conforme aux ambitions affichées ».

Rien à signaler, donc. « La reprise de l’usine de Carhaix est une vraie bouffée d’oxygène pour notre filiale Nutribio, jusqu’ici saturée, ajoute Emilie Orieux. L’occasion est donnée de se développer sur de nouveaux marchés, d’autant que le marché de la poudre est actuellement très porteur. »

Si aucun commentaire ne peut être fait sur les relations commerciales qui lient les deux entités (dette, contrat, volumes livrés), Emilie Orieux précise qu’un « ralentissement de l’activité de conditionnement de Synutra ne serait pas bloquant pour Sodiaal ». La coopérative est en effet propriétaire d’un site de conditionnement à Doullens, dans la Somme.

Cet argument ne convainc pas la secrétaire générale de la Coordination rurale. « Rien ne dit que cette unité peut à elle seule permettre une production optimale pour le site Sodiaal de Carhaix, estime Véronique Le Floc’h. Sans compter qu’il s’agit d’un non-sens écologique, sanitaire et économique ! »

Rassurer les coopérateurs

Le syndicat en appelle donc à une réaction rapide et concrète de la coopérative. « Les administrateurs de Sodiaal sont censés pouvoir rassurer les coopérateurs et leur proposer un plan alternatif. C’est bien ce que la Coordination rurale a toujours demandé à Damien Lacombe [le président de Sodiaal, NDLR] et son équipe : de pouvoir se retourner en cas de nouveau crash », indique Sophie Lenaerts, responsable du dossier sur le lait à la Coordination rurale, dans un communiqué paru le 23 janvier 2020.

Que ce plan repose sur le rachat de l’outil de conditionnement Synutra ou encore sur le transit par l’usine de Doullens, Véronique Le Floc’h attend une réaction concrète « au risque de décourager encore davantage les coopérateurs ».

A. Courty
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER