S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Décélération de la collecte européenne d’ici à 2030

réservé aux abonnés

 -
© Cédric Faimali/GFA

D’après les prévisions établies par la Commission européenne, la croissance annuelle de la production laitière européenne entre 2020 et 2030 devrait être moitié moins importante que sur les dix dernières années.

Si l’Inde et l’Asie seront de loin les plus importants contributeurs à la croissance mondiale de la ressource laitière, l’Europe devrait occuper une position de choix. Les perspectives de la Commission européenne la placent loin devant ses principaux concurrents que sont l’Océanie et les États-Unis.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Si l’Inde et l’Asie seront de loin les plus importants contributeurs à la croissance mondiale de la ressource laitière, l’Europe devrait occuper une position de choix. Les perspectives de la Commission européenne la placent loin devant ses principaux concurrents que sont l’Océanie et les États-Unis.

« La collecte laitière européenne devrait atteindre les 179 millions de tonnes annuelles d’ici à 2030 », projette la Commission. Chiffrée à 1 % par an entre 2008 et 2019, la croissance annuelle de la production devrait ainsi se tasser autour de 0,6 % sur les dix années à venir.

Mises aux normes environnementales

Ce freinage anticipé s’explique notamment par le durcissement progressif des normes environnementales vis-à-vis des émissions de phosphate, nitrate et gaz à effet de serre.

Autre piste possible, l’intérêt croissant des consommateurs pour les filières différenciées globalement moins productives que la filière conventionnelle. Sur le lait bio par exemple, la production européenne devrait passer de 3 % de la collecte totale en 2017 à plus de 7 % en 2030.

La progression de la ressource laitière européenne sera donc davantage soutenue par l’accroissement de la productivité des animaux que par le développement du cheptel laitier. Le rendement laitier devrait en effet passer de 7 300 kg par vache en 2019 à 8 340 kg par vache à l’horizon de 2030. « L’amélioration des rendements devrait permettre de réduire l’empreinte en carbone du lait », avance l’institution.

L’Europe domine les marchés laitiers

« On s’attend à ce que l’Union européenne fournisse 27 % du commerce mondial des produits laitiers, devant la Nouvelle-Zélande (25 %) et les États-Unis (16 %) », poursuit la Commission. L’Union devrait notamment renforcer ses positions sur le fromage et la poudre grasse.

Du côté des fromages, la demande intérieure devrait rester dynamique (+1 kg par personne d’ici à 2030). L’Asie restera le principal client du vieux continent, le Japon en tête.

Sur le segment de l’ultra-frais, la consommation de lait liquide marque le pas mais l’engouement croissant pour les yaourts et la crème tire la catégorie vers le haut.

La cotation beurre-poudre devrait progressivement retrouver ses niveaux dits “classiques” d’ici à 2030 : 3 600 € la tonne pour le beurre et 2 600 €/t pour la poudre de lait écrémé. Il est à noter que la Commission juge le niveau record des exportations de poudre maigre de 2019 reproductible à court terme.

« Si nos projections se confirment, le prix du lait européen devrait rester supérieur à la moyenne mondiale », souligne finalement l’institution.

A. Courty
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER