S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

La MSA prend en charge les actes de télémédecine

réservé aux abonnés

 -
Les conditions de prise en charge par la MSA de la médecine à distance sont assouplies jusqu’au 30 avril 2020. © A. Massiot

Face à la situation liée à la propagation du coronavirus Covid-19, la MSA annonce sur son site internet la prise en charge exceptionnelle des actes de télémédecine pour les personnes atteintes du virus ou en présentant les symptômes.

Les personnes qui présentent des symptômes liés au coronavirus Covid-19 sont appelées à rester chez elles afin d’éviter la propagation du virus. La consultation à distance (télémédecine) est une solution pour qu’un diagnostic soit posé. La MSA annonce prendre en charge jusqu’au 30 avril 2020 ces actes à distance pour les personnes ayant les symptômes ou reconnus atteints du Covid-19.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
54%

Vous avez parcouru 54% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Les personnes qui présentent des symptômes liés au coronavirus Covid-19 sont appelées à rester chez elles afin d’éviter la propagation du virus. La consultation à distance (télémédecine) est une solution pour qu’un diagnostic soit posé. La MSA annonce prendre en charge jusqu’au 30 avril 2020 ces actes à distance pour les personnes ayant les symptômes ou reconnus atteints du Covid-19.

Conditions assouplies

La MSA indique que le parcours de soins habituel n’a pas à être respecté. Ainsi, le patient n’a pas besoin d’avoir été orienté par son médecin traitant vers la télémédecine, ni d’avoir consulté physiquement le médecin qui procède à la téléconsultation au cours des 12 derniers mois.

Prise en charge d’un second avis médical

Enfin, la MSA précise que si la situation du patient nécessite un avis auprès d’un second médecin, cette téléexpertise ne sera pas soumise à la limitation du nombre de téléexpertises annuel.

B. Quantinet
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER